Bienvenue dans la réalité de Chapeau melon et bottes de cuir / The Avengers
 
LE FORUM
LE LIVRE D'OR
LIENS
DIFFUSION TV
ENTRETIEN AVEC…
David Fakrikian
DOCUMENTS
RECHERCHE GOOGLE

Propos recueillis le 11 février 2005

Vous avez participé au livre d’Alain Carrazé et Jean Luc Putheau aux éditions 8ème art, à la conception des DVD aujourd’hui sur le marché, vous avez élaboré de guide des épisodes pour Génération Série qui fait aujourd’hui référence, écrit une quantité d’articles… Quand et comment avez vous découvert la série ?

Comme tout le monde, en regardant la TV ! Les premières redi28.02.2006, mais j'avais déjà visionné quelques épisodes quelques années plus tôt. Les rediffusions de 1973 m'ont marqué parce–que cette année là, les épisodes Tara King ont succédés à ceux d'Emma Peel, avec Meurtre au programme (Lady Diana Forbes Blakeney) intercalé au milieu. Je me suis dit que cet anglais un peu excentrique avec son chapeau melon et son parapluie, qui ne connaissait que des filles hors du commun et en changeait à volonté, était vraiment cool, et que quand je serais grand, je ferais comme lui !

Quelle est votre saison préférée ? Votre «avenger girl» préférée ?

A vrai dire, je ne penses pas avoir de saison préférée. Il faut apprécier les Avengers comme un ensemble. Une telle série n'arrivera plus. Elle est passée du direct, au direct filmé en vidéo, pour ensuite basculer en film noir et blanc et finir en couleur, le tout en l'espace de 7 ans. Cela reste un panorama fascinant d'une époque unique et révolutionnaire, tant technologiquement que culturellement. Maintenant, j'ai tendance à plus aimer la série Tara King, non pas pour l'héroïne, mais pour la beauté des images, la richesse de la production, et la variété des scénarios. Si Diana Rigg était restée, nulle doute que cette saison aurait été la meilleure à tous les niveaux.

Concernant ma préférée, ma petite fille de 18 mois s'appelle Emma, ce qui je pense répond à votre question !

Quels sont vos épisodes préférés ?

Mon préféré est Jeux. C'est un pur chef d'œuvre, tout y est absolument parfait, la direction artistique au mouvements de caméra, les acteurs, le montage, les cadrages…

Quels sont les épisodes que vous détestez le plus ?

Aucun. Comment peut on détester un épisode des Avengers ? Certains sont plus faibles, mais jamais la série ne tombe dans l'ennui.

Avez vous d’autres série de prédilection ?

Les mystères de l'ouest. Nous adorions débattre avec Martin Winckler, à la librairie Album, (quand c'était encore l'antre des fans de séries en tout genre), de la théorie de la grande série gay… Quand on y repense, Michael Garrison a été un producteur magistral. C'est la première fois au monde, dans la petite lucarne, ou tant d'allusions sont si adroitement gérées en sous–jacence, que cela soit au niveau du concept de la série (les femmes sont toutes des putes et des salopes, qui embrassent donc James West avant de sortir un petit revolver deux coups pour le menacer), que des costumes, des décors, des méchants… Les deux héros vivent ensembles dans un train, West se ballade souvent torse nu devant Gordon, se change devant lui sans se gêner… Cette série reste un autre chef d'œuvre absolu avec les Avengers, du surréalisme, et il est intéressant de noter qu'elle est autant américaine que Avengers est anglais. Le seul équivalent français est Vidocq, dans ses deux séries, avec Bernard Noël et Claude Brasseur.

J'aime sinon énormément les séries de l'âge d'or des années 60, de Destination danger au Prisonnier, en passant par Département S, Des agents très spéciaux etc… Plus récemment, m'ont marqué Clair de Lune et Wiseguy (Un flic dans la mafia) pour les années 80, Dream on pour les années 90. Même si je suit beaucoup de séries, c'est celles ci que j'essaie d'avoir dans ma collection DVD.

Comment définir votre métier ?

Difficile, ma palette étant variée, de journaliste à scénariste de film en passant par concepteur / superviseur de DVD et CD, réalisateur de making of, rédacteur en chef de magazine… Il y a le choix !

Depuis quand avez vous été concerné par la préservation des Avengers ?

Depuis que la série a quitté la lucarne, au début des années 80, quand nous devions subir à la place la torture des New Avengers sans cesse rediffusés pour remplir le quota des productions françaises. Pour ceux qui avaient grandi avec les rediffusions des originaux, l'arrivée de la VHS a été un soulagement, et la quête d'un épisode des Avengers sixties est devenue une véritable chasse. Chaque épisode qu'on récupérait, en général en VO (pris lors des diffusions sur Channel 4 outre manche) ou en VF miraculeusement conservé par les quelques chanceux qui avaient un magnétoscope dans les années 70, était une victoire. J'ai une petite pensée pour le regretté Bernard Lehoux, grand fan devant l'éternel, qui n'avait pas son pareil pour faire des échanges, et nous dénicher un paquet d'épisodes ! Ils nous appelait complètement excité, en nous disant «j'en ait trouvé un autre !». C'était aussitôt des hurlements de joies, à la pensée d'enfin pouvoir arriver à (re)voir un autre épisode… Vous voyez, on était loin du DVD !

Quand, ensuite, la rediffusion sur A2 en 1987 est arrivée, nous nous sommes aperçus que beaucoup d'épisodes en VO étaient amputés de plusieurs minutes. C'est là que je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose… J'ai ensuite rencontré en 1988 Patrick Macnee, puis Diana Rigg en 1990, Linda Thorson en 1993, Brian Clemens etc… De fil en aiguille, nous avons souvent parlé de préservation, format etc... avec un peu tout le monde. Je n'ai jamais rencontré Honor Blackman, mais je dois avoir une lettre d'elle qu'elle part…

Comment avez vous été sélectionné par A&E pour superviser et concevoir les DVD ?

Le plus simplement du monde. En 1999, j'avais alors une page perso consacrée aux Avengers, avec déjà le guide Génération Série en ligne etc… J'ai reçu un e–mail de So Young Park, qui m'a expliqué que A&E était à la recherche de quelqu'un qui connaissait à la fois la série, et le DVD. A l'époque, je préparais déjà la sortie du magazine DVDvision, je leur ait donc répondu par la positive.

Ils m'ont expliqué la forme qu'ils voulaient donner au projet, soit tout rééditer deux épisodes par deux épisodes sur des DVD simple couche. J'ai e–mailé mes idées sur la manière dont je voyais plutôt les choses : 3 épisodes par disque en double–couche, et 4 sur certains pour finir les saisons. J'ai aussi joint un plan complet de sortie, saison par saison, en expliquant qu'il fallait tout sortir, ou rien. Personne n'avait sorti de série TV en intégralité à l'époque en DVD. Ca semblait complètement surréaliste, mais je sentais le vent venir. So Young Park avait aussi des doutes, mais j'ai tenu bon.

Quelque temps après, le téléphone sonne. Le directeur du projet m'explique qu'en fait, ils avaient demandé à plusieurs candidats leur avis, ce qui est courant dans le métier. C'est le mien qui a été retenu !

J'ai ensuite tout suivi de Paris, par e–mail et téléphone et Fedex. Je n'ai pas pu assister à l'authoring à New York, c'est pourquoi sur les premiers DVD, les changements de couche interviennent sur des images pausées par exemple, ce que j'ai fait rectifier sur les DVD suivants. Au départ, le département DVD A&E, c'était un petit bureau avec deux personnes. Aujourd'hui, c'est je crois un immeuble entier !

Vous avez été obligé de visionner tous les épisodes pour réaliser le chapitrage, n’êtes vous pas un peu lassé de la série après un tel travail ?

Si, et d'ailleurs, depuis que j'ai fini mon travail sur les DVD, je n'ai plus jamais revu un seul épisode en entier, seulement par petits bouts. Mais l'enjeu en vaut la chandelle, et j'aime me passer des scènes de temps à autre.

Combien de temps a pris la réalisation des DVD ?

Sensiblement, on a du passer au moins 6 mois sur les deux saisons Emma Peel, et autant pour les Blackman. Pour moi, c'était des journées entière a prendre des notes devant un écran TV ou passait des VHS timecodées…

Comment avez vous effectué le chapitrage des épisodes ? Pourquoi par exemple le sixième et dernier chapitre de certains épisodes de la saison 5 (volume 1) correspond à une vingtaine de minutes ?

J'ai essayé de concevoir les chapitres comme cela doit toujours être le cas en DVD, en me mettant à la place du spectateur potentiel, ce qui ici n'est pas compliqué. J'ai au départ essayé de chapitrer tous les morceaux d'anthologie de chaque épisode, mais A&E à mis des limitations. Ils désiraient peu de chapitres, pour concevoir un minimum de menus chapitres et réaliser ainsi des économies.

Cela aurait pu être gérable sur un film, et j'aurais pu les convaincre de faire autrement, mais quand vous faites 25 épisodes d'un seul coup, le budget explose. J'ai donc pris le parti de chapitrer les sections telles qu'elles étaient déterminées à l'époque par les arrêts pub, à chaque fondu au noir. Les Avengers ont été conçus pour être vu de cette manière, cela me semblait donc respecter l'œuvre initiale. J'en ai parlé à Brian Clemens via son agent, qui m'a laissé la liberté de faire ce que je voulais, du moment que cela me semblait cohérent avec l'œuvre.

Si certains chapitres durent 20mn, c'est que la section était conçue comme cela à l'époque. Maintenant, il faut savoir que les DVD originaux de StudioCanal ont des problèmes d'authoring, qui créent des faux chapitres là ou il y a de l'interactivité (suivez le chapeau), ce qui rend incompréhensible mon travail, sauf si l'on se réfère aux menus, et j'ai même l'impression que sur certains disques, des chapitres ont sauté.

Concernant les libellés des chapitres, de la même manière, l'idée m'est venue d'imiter les tags en exergue de chaque épisode, à la manière de Brian Clemens, qui là encore m'a laissé faire ce que je voulais. Résultat, les titres des chapitres DVD sont désormais sous copyright, ce qui explique mon crédit sur chaque disque. A noter que je n'ai pas réalisé la traduction française de ces titres, et que certains ont été tronqués par l'auteur des menus chez A&E. En réaction, après constat, la version intégrale des titres a été postée sur le site originalavengers.com. Si votre site le désire, je vous e–mailerai les titres complet pour les mettre en ligne.

De quand date exactement le dernier remastering de la série ?

1992–1993. Ce qui commence à dater, la technologie ayant énormément évolué depuis.

De quels masters ils sont partis ?

D'interpositifs image pour les couleurs, et «fine grain» pour les n/b, soit les meilleure sources en dehors du négatif. Le tout a été complètement ré étalonnés. Ce qui explique des petites erreurs, comme les scènes filmées de jour, mais se passant de nuit dans les diffusions originales, ici laissées en pleine lumière, ce qui rend parfois la chronologie des histoires incompréhensible. Mais il faut pardonner aux techniciens, qui ont du restaurer plus de 80 épisodes de 50 mn à la suite. Le tout a été transféré en D2, format un peu à la traîne aujourd'hui, mais OK à l'époque.

Pour le son, les saisons 4 et 6 sont tirées de copies masters 1/4 de pouce, la saison 5 par contre est tirée de copies 16mm masters magnétiques originales, ce qui leur donne un meilleur son.

Comment s'est effectuer l'adaptation en France des disques A&E ?

StudioCanal m'a contacté, (à l'époque, je dirigeais DVDvision), mais ma participation s'est arrêtée à quelques réunions d'information, je les ait surtout aidés pour retrouver les bonus, la conception des disques français ayant été assurée par eux mêmes en interne, de même que la traduction des titres des chapitres.

Pourquoi les différences de masters entre les pays ?

Studiocanal a utilisé, plutôt que les masters NTSC A&E (qui datent eux aussi de 1993), les masters Pal de 1993, par souci de simplicité (recoller les VF sur les masters A&E aurait été difficile au vu des différences de temps entre le NTSC et le Pal). En 1993, deux tirages ont été effectués de chaque épisode, un en NTSC, et un en Pal, à partir du même étalonnage.

Les masters français avaient déjà été (mal) retouchés en 1993 par EMI, pour inclure les titres en français etc… Ce qui explique qu'ils sont restés en l'état, avec leur titraille vidéo bien datée…

Comment expliquer les nombreux défauts d'authoring des StudioCanal ?

L'authoring, c'est la conception technique d'un DVD. A l'époque ou StudioCanal a fait The Avengers, le marché explosait, et les compagnies étaient débordées. Certaines acceptaient tous les contrats, quitte à bâcler, et c'est ce qui arrivé ici, comme de nombreux acheteurs l'ont noté. Ce n'est donc pas de la faute à StudioCanal… Je me souviens moi même avoir fait refaire entièrement, à la même époque, un coffret DVD d'un autre film (rien à voir avec Avengers) en 4 jours en monopolisant tout le personnel d'un studio d'authoring, parce–que les précédents nous avaient rendu une copie insortable. Cela arrivait souvent aux débuts du DVD…

Pourquoi TF1 n'a pas récupéré les droits ? L'ont ils envisagé ?

Oui, avant que StudioCanal ne se décide à sortir la série, j'ai parlé à Charles Benloulou (déjà à l'origine des sorties EMI en 1993) de reprendre la licence. Et puis, entre temps, Studio Canal a changé d'avis, en voyant les chiffres de vente des A&E !

Pourquoi les bonus ne contiennent–ils pas d'intervenants de la série (acteurs, scénaristes) expliquant le tournage de différentes scènes ? (à l'instar des DVD de la série de films sur «l'inspecteur Harry»)

Parce–qu'aucun budget de réalisation n'a été prévu. On a donc fait avec ce qui existait déjà. Ceci dit, Avenging the Avengers est assez efficace de ce côté là, il manque peut être, effectivement, quelques commentaires audio…

140€ l’intégrale toutes saisons confondues : est ce un prix raisonnable ?

C'est donné, même avec les défauts ! Souvenez vous qu'une VHS de film coûtait dans les années 80 environ 140 €, et vous n'aviez qu'un seul film ! Idem pour les laserdiscs, un coffret vous coûtait souvent 140 € aussi, pour 6 épisodes, alors… Tout le monde semble trouver les produits chers aujourd'hui, mais c'est une fausse impression. Maintenant, certains coûts sont incompressibles, et le but n'est pas pour une compagnie de vendre à perte.

Au final, que pensez vous du produit saison par saison (présentation, menus, bonus... ) ?

Je pense que c'est mieux que rien, au moins, la série existe en DVD.

Concernant la série Honor Blackman, je ne peux rien vous dire : bien que mon nom soit sur tous les DVD, StudioCanal ne m'a jamais envoyé d'exemplaires, donc je ne sais pas à quoi ils ressemblent en France ! S'ils me lisent, s'il vous plait, je voudrait bien avoir des exemplaires complémentaires des DVDs sur lesquels j'ai travaillé… J'ai un problème pour sortir ma carte bleue quand mon nom est inscrit en gros sur un produit, ce que vous convenez tous, est légitime !

Sinon concernant les masters films, je pense il faudrait tout refaire. La technologie a tellement évolué depuis 1993, que nous pourrions renvoyer ces DVD aux bacs de soldes, et remettre sur le marché des éditions de la série qui seraient de référence pour le monde entier.

Est il possible qu'une réédition améliorée arrive un jour ?

Tout dépend de StudioCanal : ils pourraient continuer à exploiter le filon indéfiniment, ou bien relancer la machine, en sachant qu'un tel projet prend facilement 2 à 3 ans avant d'arriver dans les bacs. S'ils veulent vraiment être assurés de revendre aux fans la série en DVD, ils n'ont qu'à m'appeler, j'ai plus d'un tour dans mon sac pour remettre à jour le profil de la série en DVD…

Sera t'elle en 16/9 en ou en HD ?

C'est une bonne question. Tout d'abord, je pense que retransférer les Avengers films en Haute Définition (D6) est indispensable, parce–que ces masters seront cette fois vraiment les même partout dans le monde, en diffusion TV ou en DVD. StudioCanal excelle dans ce domaine, de nombreux DVD de classiques français sont en HD (sinon tous ?). J'ai travaillé sur des étalonnage HD de films (Le pacte des loups, Crying freeman) à VDM, le même studio qui réalise les transferts HD pour StudioCanal, et avec les même techniciens, donc je connais ce domaine par cœur. La qualité des DVD serait toute autre…

Concernant le 16/9, il faut savoir que les Avengers ont été filmés en 1.66:1, soit le même format que les trois premiers Bond par exemple (Dr No, From Russia with Love, Goldfinger). Personne n'est choqué de voir ces films reformatés en 16/9 en DVD. Je ne vois donc pas pourquoi on ne pourrait en faire autant pour les Avengers, surtout que cette série possède les même qualités cinématographique que les Bond. A l'époque, les réalisateurs contrôlaient leurs cadrages en sachant que de tous les côtés, les informations ne seraient pas vue sur l'écran TV, qui était ovale. Il cadraient en 1.66:1, mais leur écran témoin leur montrait les limitation d'un écran TV des années 60.

Donc nous voyons aujourd'hui, sur les DVD, beaucoup d'informations, qui devrait être cachée, principalement en haut et bas de l'écran, par exemple des pieds de techniciens (épisode 103), des caches lumière (épisode 131)… Tous les trucs un peu bizarre que les fans ont noté en DVD viennent souvent du fait qu'ils voient de l'information qui aurait du resté cachée. Ce serait vraiment bien aujourd'hui de tout refaire correctement, selon les normes que les réalisateurs avaient en tête à l'époque.

Pour les premières saisons, un retraitement en vidfire s'impose, c'est une évidence.

Quels sont les documents inédits susceptibles d'apparaître dans une future édition de la série ?

Les fans les connaissent, il suffirait de les retransférer : principalement Town of no return version Elisabeth Sherperd, et les épisodes Tara King produits par John Bryce, dans leur métrage original. Mais il y a plein d'autre choses encore…

Vous m’avez spontanément autorisé à publier sur le site beaucoup de vos articles, le site Steed&co avait déjà eu cet honneur avant nous, vous êtes pour la diffusion gratuite de votre travail ?

Je n'y vois aucun inconvénient. Le web aide à la reconnaissance, et de toute façon, Génération Séries 12 est depuis longtemps épuisé. De nombreux articles que j'ai écrit ont été mis en ligne par des particuliers (notamment mon travail sur James Cameron dans le magazine SFX), ce qui veut dire que cela leur a plu, donc j'en suis ravi. Je n'ai jamais compris les artistes qui se plaignent d'être téléchargés. Ca veux dire qu'ils vendent des millions de disques par ailleurs ! Le téléchargement participe à la reconnaissance, tout comme le piratage (CD live etc… ), qui n'ont rien à voir avec la contrefaçon, qui est elle condamnable.

Que pensez vous de notre site et surtout que lui manque–t–il à votre goût ?

Il est parfait, j'ai longtemps songé à en faire autant, une version française des excellents site anglais et américains, mais je n'en ai jamais eu le temps. C'est pourquoi j'ai apprécié son apparition ! Il manque peut être une boutique permettant d'acheter tout avengers, sur le modèle d'Avengers forever ?

DVDvision va t–il être réédité en kiosque ? Va t–il prendre vie sur le web ?

Pas en kiosque, mais nous relançons très bientôt une formule web gratuite, www.dvdvision.fr.

Et la musique, parlez nous de Seventeen Records, Metal Urbain…

C'est pas très compliqué, quand j'ai réalisé que certains disques n'existent pas ou plus en CD, comme ceux de Metal U, et que l'industrie, n'avait aucune volonté des les rééditer en dehors de réimpression de CD vieux de 15 ans (mastering pourri compris), j'ai compris qu'il y avait une place de parking vacante, et que je pouvais y garer ma voiture, même si je n'ai pas mon permis et que je ne sais pas conduire. (oui, on peut savoir conduire et ne pas avoir son permis, c'est très fréquent).

D'ou l'idée de rééditer des disques importants ou historiques sous une forme respectueuse du contenu : digipacks soignés et design, booklets, remastering en bonne et due forme à Londres dans un des plus grand studios de mastering anglo–saxon (qui soit dit en passant est moins cher que la plupart des studios français).

Quels sont vos prochains projets ?

Passer au DVD avec Seventeen Records, outre L'affaire des divisions Morituri de F.J.Ossang, nous sommes en train de discuter d'une éventuelle réédition de l'intégrale en DVD d'un groupe très connu mondialement, mais dont je ne peux révéler ici le nom, et nous avons plusieurs offres de documentaires musicaux, que nous allons prochainement ajouter au planning.

David, merci.
DERNIÈRE MISE À JOUR le 28.02.2006
TÚlÚchargez le fichier pdf
chapeaumelonetbottesdecuir.com
Série «The Avengers» : © 1961–1969 CANAL+ IMAGE UK Ltd – Tous droits réservés
Série «The New Avengers» : © 1976 Avengers (Film & TV) Enterprises Ltd.